Des Caraïbes à ... Marciac ...!

August 10, 2016  •  Laisser un commentaire

Par Fatiha Berrak, photos Thierry Dubuc

Michel Camilo Trio Latino

La porte s’ouvre en délicates touches toutes douces. Immédiatement le piano prend le pouvoir en même temps que l’intensité de tous les regards …

Batterie et contrebasse, en amies fidèles, portées par Dafnis Prieto et Ricky Rodriguez le suivent dans cette folle course latine. Toutes ces couleurs se succèdent et se mêlent dans un chamarré musical éclatant. Soudain, tout s’atténue au détour d’un chemin joyeux, pour revenir à travers champs. Dans ces brassées de notes fougueuses dont ils ont le secret et qui nous cueillent tel des fleurs qui n’attendaient que cet instant …

L’enthousiasme désormais plus intimiste, sentimentale. C’est un réel corps à corps entre la scène et la salle, suspendue à son cou. C’est alors que la chute de plumes blanches arrive et courtise le clavier déjà conquis.

Dites !!! Comment résister à de telles vagues, à la fois douces et puissantes ? Comment quitter cette énergie qui se succède, toujours la même, jamais pareil ?

La revoilà encore cette farandole affolante, inattendue, indispensable !

Décidément, quel panache …

Le piano n’est plus … il devient flipper fou, et nous, sa bille émotionnelle, totalement allumée, gigotant sur notre derrière à faire céder tous les clips de nos chaises épuisées.

Nous sommes merveilleusement bien à Jazz In Marciac, à la fois ici et ailleurs.

 

David Sanchez Quartet 

L’impressionniste au saxophone, nous offre ce soir un tableau tout en douceur, un souffle apaisant et chaleureux qui semble réconforter chaque auditeur. Un bienfait bienvenu, un jazz qui enfante entre Caraïbes et Afrique.

Luis Perdomo

Un pinceau pour chaque main, ainsi les touches de piano, pour Luis Perdomo, contrebasse pour Ricky Rodriguez, batterie pour E.J. Strickland, l’harmonie règne dans un tour de danse tendre et sensuel propice aux calmes explications autant qu’aux confidences pour un saxo modéré et plein d’élégance.

Davis Sanchez passe tour à tour du sax à la percussion, nul ne sera lésé, pas de jaloux c’est sûr et certain, ses bébés il les aime tous, d’un amour égal et nous aussi, bravo l’artiste !


Commentaires

Aucun commentaire publié.
Chargement...