Renaud Garcia-Fons & Dorantes

March 17, 2017  •  Laisser un commentaire

Le 17 mars 2017 au Rocher de palmer

Chronique d'Alain Flèche, photos de Thierry Dubuc

Renaud Garcia-Fons - Contrebasse à 5 cordes

David Peña Dorantes - Piano

 

Quand est-il de cette soirée présentée sous l'égide, et l'étiquette « flamenco-jazz » ?

David Peña Dorantes, Renaud Garcia-FonsDavid Peña Dorantes, Renaud Garcia-Fons

Musique avec improvisation, variations sur écrits, classiques dépoussiérés, déjà moderne dans l'intention, le désir d'explorer les possibilités d'interprétation d'un répertoire qui ne demande qu'à s'ouvrir comme un dahlia pourpre. Mais il y a-t-il besoin de casier pour entendre et apprécier cette    musique traditionnelle, voir folklorique, re-visitée, rè-inventée, extrapolée, appropriée et rendue en cœur et intelligence par 2 compères qui savent de quoi ils parlent : matière et espace, un tout et ses éléments : 

L'air. Indispensable et insaisissable. Par lui se propagent les sons, les font respirer, s'organiser. L'air du temps, à 4 temps, plus ou moins, rattraper le temps passé avant qu'il nous dépasse à nouveau, en se dépassant nous-même, en se déplaçant dans un faux continuum espace/temps, l'air de rien, et rien, ce n'est pas rien... l'air, ils l'ont ! 

L'eau. Eau vive. Vif-argent. Mercure limpide. Court, file, emplit, fait des vagues, des courants, comme l'air. C'est de la matière, ou presque. Fluide, bientôt éthérée, ou bien moins docile, plus lourde, mais coule, cool, de berges en rives connues et (é)mouvantes. Coule entre les doigts qui la crée, et s'en échappe sans jamais disparaître tout à fait, s'ancrant dans la mémoire marquée de gouttes et de bulles d'énergie.

Renaud Garcia-FonsRenaud Garcia-Fons

La terre. Aride et/ou généreuse. La glaise, dont est fait Adam. Qui colle au pied et à l'âme. La terre qui crée, qui reçoit, abrite et s'exprime. Terre qui a donné vie à un son. Transcription de l'esprit qui anime la matière. La terre ibérique, confluence de cultures, de leur sons et rythmes, origines et buts, s'ils en sont. Centre Est Sud et Nord et plus, jusqu'à Cuba et proche de l'Arabie. Voyage parmi les multiples épicentres de cette expression, culture, toute proche de nous, étrange étrangère pourtant déjà entre-aperçue,dans l'espace et le cœur. 

Le feu. Rouge comme le sang, comme la vie. Naitde la combustion de la matière dont il se nourrit, la magnifie, vacille puis s'élève vers d'autres sphères, se perd, de vue et appelle, à le suivre, à le rejoindre, chaud et lumineux, parmi les soleils et l'ombre de son  absence apparente et présence permanente ,cachée, désirée, évidente. Feu follet qui se propage à qui mieux mieux. Le feu, la vie, l'amour.

L'amour de la terre. De l'eau pour nourrir la terre et la rendre malléable. L'air appelle la musique à être de tous mouvements, tous frottements, partout en même temps, espace temps confondus. La musique, comme le feu, reste près de la terre et s'étouffe, ou bien, comme ce soir, à peine construit, sûr de lui, bondit vers les cieux, où résident esprits, diables et anges, souffrances et passions, joies et abandons .

David Peña DorantesDavid Peña Dorantes  

Deux interprètes qui sont venus jouer de leur art, virtuoses sensibles qui racontent des histoires, pour de rire ou pour pleurer de l'amour qui fait vivre et fait mourir. Interprètes de la vie qui s'écoule, se construit et se résout... ailleurs. Interprètes des messages transmis de cœur à cœurs .  La musique d'un pays, d'une terre, qui se joue avec le corps, le cœur, et l'âme. Tantôt farandole, tantôt sérieuse. Populaire  ou académique. De rue ou de salon. On  s'attend à entendre quelque 'Asturias' en bras de chemise. Plus de frontière pour ceux qui en extirpent l'intention et le sens. D’autres l'ont bien compris : M. Davis, C. Corea, C. Haden … et ne l'ont pas trahit. Un piano qui n'en fini pas de faire le tour de partitions jamais fermées ni figées. Une contrebasse à 5 cordes, en pizzicato ou à l'archet, qui n'oublie pas ses lettres de noblesse que confirment chaque révolution autour d'une idée nouvelle. 

Deux amoureux de cette sensibilité particulière qui franchit les barrières de paroles non dites mais gravées en tout êtres qui sait écouter et entendre. Qui nous font aimer cette musique qui est en nous . 


Commentaires

Aucun commentaire publié.
Chargement...